• CADERSA : CONTEXTE DE CREATION

     

    Le Monde rural se veut attrayant et prospère. Fort de ses citoyennes et de ses citoyens, de ses ressources et de ses potentiels, il ouvre des créneaux inédits de développement qui contribuent au dynamisme économique, social, politique et culturel.

    KINSHASA : LANCEMENT OFFICIEL DE L’ONG CADERSAPar ses territoires et ses villages, constitue une mosaïque de lieux d’appartenance identitaire où les savoirs locaux se marient à l’innovation, ils fondent désormais son essor sur un développement rural multifonctionnel, intersectoriel et solidaire où sont pleinement mis en valeur les talents de ses filles et fils, des jeunes et des moins jeunes.

     

    Le Monde rural de demain offrira des milieux de vie à échelle humaine où il fait bon vivre ensemble, des milieux qui se développent tout en ayant su préserver et mettre en valeur les ressources naturelles présentes au profit des générations futures.

    Les mesures de soutien propres aux territoires et villages ruraux sont nécessaires pour appuyer les objectifs du développement durable, de lutter contre le changement climatique et la désertification, de développement de entrepreneuriat rural et des villages natures, de lutte contre la faim, la pauvreté ainsi que toutes les inégalités et les violences qui s’y passent et s’y développent,

     

    La solidarité et l’égalité entre les hommes et les femmes jouent un rôle important dans la réalisation des objectifs du développement durable, dans la promotion du développement rural, du respect des droits de l’homme, de la promotion de entrepreneuriat, du développement communautaire participatif en milieu rural, du renforcement des capacités locales, de la promotion de la cohésion sociale et l’amélioration des conditions de vie des communautés locales, de développer des centres de développement agricole dans tous les territoires et aux villages ruraux… sont des voies efficaces de leur auto-prise en charge et de leur progrès économique et social de nos villages.

     

    Les initiatives agro écologies dans le Monde commencent à se confirmer comme une pratique favorisant l’autonomie des paysans, la préservation des ressources naturelles, la protection de la biodiversité, la lutte contre le changement climatique et l’amélioration des revenus des producteurs agricoles du Monde rural.

    La nécessité de valoriser, de moderniser le monde rural et de conjuguer nos efforts en vue de mener de plaidoyer afin de promouvoir : la politique nationale de la ruralité, l'agriculture familiale et la sécurité alimentaire, la démocratie, les droits humains, de prévenir le conflits et construire la paix, l'éducation des jeunes, l’environnement et la protection de la biodiversité, de regrouper toutes les organisations paysannes des producteurs agricoles dans le but de militer avec elles, pour une gestion démocratique et participative du pouvoir qui garantit l’accès de tous aux droits culturel, sociale, économique et politique.

     

    Soucieux de créer un lieu privilégié et inclusif de concertation et de promotion d’un développement rural et d’une économie sociale et solidaire, d’une politique nationale de la ruralité ainsi que la modernisation de nos villages ruraux par la mise en œuvre des projets à l’échelle locale, provinciale et nationale.

    Il est créé en République Démocratique du Congo, une association sans but lucratif dénommée " Centre d’Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire », CADERSA en sigle.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  •   RDC-KALEHE : SACRIFICE DE BOSHAB, T. MWAMBA et M. CISHAMBO AU SUD-KIVU.  Des informations alarmantes en provenance du Sud-Kivu, indiquent que depuis quelques semaines cette province vit sous une menace permanente d’explosion sociopolitique. Et pour cause, d’après des sources directes basées à Bukavu chef-lieu de la province du Sud-Kivu, tout est parti de l’occupation, il y a quelques mois, d’une portion de la concession à vocation agricole appartenant à la société allemande PHARMAKINA par 500 familles sinistrées lors des pluies torrentielles qui s’étaient abattues sur la chefferie de Buhavu en territoire de Kalehe, occasionnant des lourdes pertes en vie humaines et en matériels.

    En l’absence d’une solution d’urgence, qui devrait être prise ipso facto par les pouvoirs publics afin d’épargner les dites familles sinistrées de la précarité, le Mwami (autorité coutumière locale) avait pris ses responsabilités en allant installer celles-ci là où elles pouvaient être à l’abri des intempéries  jusqu’au jour où il sera possible de leur trouver un nouveau cadre de vie qui ne poserait aucun problème. Malheureusement l’initiative du Mwami a été prise comptée avec les impondérables qui sont venus tout remettre. Incendie et pillage en règle ?

    En effet, quelques mois après leur installation sur la concession de la société PHARAKINA, cette société a intenté un procès en déguerpissement contre la chefferie de Buhavu, établie en territoire de Kalehe, en insistant beaucoup sur l’évacuation sans condition ni délais de 500 familles sinistrées concernées.

    Malgré l’appel formé par la collectivité de Buhavu, après un jugement entaché d’innombrables irrégularités, un pelletons renforcé ce policiers à pris d’assaut dernièrement le site habité par lesdites failles sinistrées à 4 heures du matin, heure locale, en incendiant leurs abris de fortune et en pillant systématiquement tout ce qui leur restait en terme de biens.

    Il y a eu au passage des cas graves de blessures ou de viols, qui n’ont pas été répertoriés ou dénoncés par la population, par peur de représailles, pratiques devenues monnaie courante à Kalehe. Aux dernières nouvelles, nous avons appris dernièrement que le Mwami Franck KAMIROGOSA III SHOSHO NTALE, qui était assiégé par un groupe d’agents de l’ordre non autrement identifiés et armés jusqu’aux dents, a réussi à s’échapper de chez lui par miracle et se trouve pour le moment refugié à Kinshasa, craignant pour sa vie. Insensibles aux malheurs de réfugiés.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    1 commentaire