• Le « Fifagate » a pris une nouvelle tournure dramatique jeudi 9 octobre avec la suspension pour 90 jours de son président Joseph Blatter et du président de l'UEFA, Michel Platini. Au lendemain de sa suspension, Michel Platini tente d'organiser sa riposte et de dégager son image du sentiment de corruption généralisée qui entoure FIFA.

     L’ancien footballeur visait officiellement depuis quelques semaines le poste de nouveau président de la FIFA lors de la prochaine élection en février prochain. Mais 90 jours de suspension, c'est probablement beaucoup trop dans le plan d'action d’un Michel Platini qui prône dans son programme une révolution vertueuse à la FIFA. En effet, ces 90 jours repousseraient son début de campagne à janvier prochain. Plus grave encore, la suspension de la commission d'éthique pourrait s'alourdir de 45 jours supplémentaires. Le prochain congrès, qui doit se tenir le 26 février prochain, se ferait donc sans lui.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • NORD-KIVU : JOURNEE INTERNATIONALE DE PAIX SANS PAIX A MASISI La journée internationale de la paix célébrée hier le 21 Septembre n’a pas été une journée de paix dans le groupement LUBERIKE du côté du territoire de Masisi. Le groupe Mai-Mai APCLS, Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain a tenté d’investir quelques localités entre Kashebere et Mikumbi sur un rayon d’une dizaine de kilomètres.

    Les FARDC sont venus à la rescousse depuis deux jours. L’armée Congolaise a sauvé et protégé les localités de Kishanga, Mutero, Kibati et Ngazi ou plusieurs déplacés de guerre venant des bourgades investies par les insurgés ont trouvé refuge. Le chef rebelle des APCLS, Janvier Karairi, confirme sur KIVU1 les combats contre les FARDC mais se dit prêt à collaborer et négocier avec le gouvernement pour se désengager: Du coté gouvernement, l’ultimatum avait déjà été lancé aux seigneurs de guerre de déposer les armes, se désengager avant toute revendication. Deux voies ont également été tracées pour les rebelles, choisir la vie civile ou se faire enrôler selon la loi dans l’armée nationale.

    Magloire P

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire